L’Encyclopédie/1re édition/JUMELLES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  JUMEAUX
JUMELLÉ  ►

JUMELLES, s. f. (Marine.) longues pieces de bois de sapin arrondies & creusées, que l’on attache autour d’un mât avec des cordes, quand il est nécessaire de le renforcer. (Z)

Jumelle, (Artificier.) les Artificiers appellent ainsi un assemblage de deux fusées adossées sur une baguette commune.

Jumelles, (Fonderie.) piece d’Artillerie, ainsi nommée parce qu’elle étoit composée de deux canons qui, séparés l’un de l’autre par en haut, se réunissoient dans le milieu vers la ceinture ou ornement de volée. Ces deux canons étoient fondus conjointement avec une seule lumiere : on les chargeoit tous deux en même tems avec deux barres de fer attachées ensemble, & éloignées l’une de l’autre selon la distance des deux bouches. L’usage de ce canon jumelle inventé par un fondeur de Lyon, ne fut pas de longue durée ; le P. Daniel en donne la figure dans sa Milice françoise, tome I. p. 452. Dict. de Trévoux. (D. J.)

Jumelles, (Imprimerie.) jumelles de presse d’Imprimerie ; ce sont deux pieces de bois à-peu-près quarrées, environ de six piés de haut sur deux piés de diametre, égales & semblables, posées d’aplomb, vis-à-vis l’une de l’autre, maintenues ensemble par deux traverses ou pieces d’assemblages ; leurs extrémités supérieures sont appuyées par les étançons, & les inférieures se terminent en tenons qui sont reçus dans les patins : aux faces du dedans de ces jumelles, sont différentes mortoises faites pour recevoir les tenons des sommiers. Voyez Sommiers, Patins. Voyez les figures & les Planches de l’Imprimerie.

Jumelles, chez les Tourneurs, sont deux longues pieces de bois placées horisontalement, entre lesquelles on met les poupées à pointes ou à lunettes, qui soutiennent l’ouvrage & les mandrins des Tourneurs quand ils travaillent. Ces deux pieces de bois ne sont éloignées l’une de l’autre, que de l’épaisseur de la queue des poupées ; & elles sont jointes à tenons par leurs extrémités dans les jambages du tour. Voyez Tour.

On donne en général dans les Arts méchaniques le nom de jumelles, à deux pieces semblables & semblablement posées.

Jumelle, terme de Blason, espece de fasce double ou de fasce en devise, dont on charge le milieu de l’écu, & qu’on sépare par une distance égale à la largeur de la piece. Quand il n’y en a qu’une, on la met au milieu de l’écu ; mais quand il y en a plusieurs, on les sépare par des intervalles plus larges que celui qui est entre les deux pieces qui composent la jumelle. Ces jumelles doivent seulement avoir la cinquieme partie de la largeur qu’ont les fasces.

Gaëtani, dont étoit le pape Boniface VIII. d’argent à deux ondes jumellées, ou une jumelle ondée d’azur en bande. Il y a des fasces, des bandes, des sautoirs, & des chevrons jumelles.