L’Encyclopédie/1re édition/KUL ou KOOL

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  KUHRIEM
KULKIEHAIA  ►

KUL ou KOOL, s. m. (Hist. mod.) en turc, c’est proprement un domestique ou un esclave. Voyez Esclave.

Nous lisons dans Meninski que ce nom est commun à tous les soldats dans l’Empire ottoman ; mais qu’il est particulier à la garde du grand-seigneur & à l’infanterie. Les capitaines d’infanterie & les capitaines des gardes, s’appellent kûl zabitlers, & les gardes, kapu kûlleri, ou esclaves de cour. D’autres auteurs nous assurent que tous ceux qui ont quelques places qui les approchent du grand-seigneur, qui tiennent à la cour par quelqu’emploi, qui sont gagés par le sultan, en un mot, qui le servent de quelque façon que ce soit, prennent le titre de kûl ou kool, ou d’esclaves, & qu’il les éleve fort au-dessus de la qualité de sujets. Un kûl ou un esclave du grand-seigneur, a droit de maltraiter ceux qui ne font que ses domestiques ; mais un sujet qui maltraiteroit un kûl, seroit séverement puni. Les grands-visirs & les bachas ne dédaignent point de porter le nom de kûl. Les kûls sont entierement dévoués au caprice du sultan ; ils se tiennent pour fort heureux, s’il leur arrive d’être étranglés ou de mourir par ses ordres ; c’est pour eux une espece de martyre qui les mene droit au ciel.