L’Encyclopédie/1re édition/LACHRYMATOIRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  LACHRYMAL
LACHTER  ►

LACHRYMATOIRE, subst. m. (Antiq. rom.) les lachrymatoires étoient des phioles de terre ou de verre, dans lesquelles on a cru qu’on recevoit les larmes répandues pour quelqu’un à sa mort ; mais la seule figure de ces phioles qu’on enfermoit dans les tombeaux, annonce qu’on ne pouvoit point s’en servir pour recueillir les larmes, & qu’elles étoient faites pour y mettre les baumes ou onguens liquides, dont on arrosoit les ossemens brûlés. Il est même vraissemblable que tout ce qu’on appelle improprement lachrymatoire dans les cabinets des curieux, doit être rapporté à cette espece de phioles, uniquement destinées à ces sortes de baumes. (D. J.)