L’Encyclopédie/1re édition/LIMOGES

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  LIMODORE
LIMON  ►

LIMOGES, (Géog.) ancienne ville de France, capitale du Limousin, avec un évêché suffragant de Bourges. Cette ville a souvent changé de maîtres, depuis qu’elle tomba au pouvoir des Visigoths dans le cinquieme siecle, jusqu’en 1360 qu’elle fut cedée à l’Angleterre par le traité de Bretigny ; mais bientôt après, sous Charles V. les Anglois en perdirent la souveraineté, & n’ont pu s’y rétablir dans les siecles suivans : ainsi Limoges se trouve réunie à la couronne depuis 390 ans.

Les Latins appellent cette ville Ratiastum, vicus Ratiniensis, civitas Ratiaca, Lemorica, Lemovicina urbs. Elle est située en partie sur une colline, & en partie dans un vallon, sur la Vienne, à 20 lieues N. E. de Périgueux, 28 S. E. de Poitiers, 44 N. E. de Bordeaux, 100 S. O. de Paris Longit. 18. 57. lat. 45. 48.

M. d’Aguesseau (Henri François), chancelier de France, mort à Paris en 1751, naquit à Limoges en 1668 : il doit être mis au rang des hommes illustres de notre siecle soit comme savant, soit comme magistrat.

Limoges est aussi la patrie d’Honoré de Sainte-Marie carme déchaussé, connu par ses dissertations historiques sur les ordres militaires, & par ses réflexions sur les regles & les usages de critique, en trois volumes in 4°. : il devoit s’en tenir là, & ne point écrire sur l’amour divin. Il mourut à Lille en 1729, à 78 ans. (D. J.)