L’Encyclopédie/1re édition/LOGISTE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  LOGIS
LOGISTIQUE  ►

LOGISTE, s. m. (Antiq. grecq.) λογίστης ; nom d’un magistrat très-distingué à Athènes, préposé pour recevoir les comptes de tous ceux qui sortoient de charge. Le sénat même de l’Aréopage, ainsi que les autres tribunaux, étoit obligé à une reddition de compte devant les logistes, & à ce qu’on croit tous les ans.

Les logistes répondoient assez bien à ceux qu’on nommoit à Rome recuperatores pecuniarum repetundarum ; mais ils ne répondent pas également à nos maîtres des comptes en France, puisque la jurisdiction & l’inspection de nos maîtres des comptes ne s’étend pas à toute magistrature, comme celle des logistes d’Athènes.

Il faut encore distinguer les logistes des euthynes, εὔθυνοι, quoique l’office de ces deux sortes magistrats ait la plus grande affinité ; les uns & les autres étoient au nombre de dix, & l’emploi des uns & des autres rouloit entierement sur la reddition des comptes : mais les euthynes étoient en sous-ordre. On doit donc les regarder comme les assesseurs des logistes : c’étoit eux qui recevoient les comptes, les examinoient, les dépouilloient, & en faisoient leur rapport aux logistes.

On élisoit les euthynes, on tiroit au sort les logistes. Si ces derniers trouvoient que le comptable étoit coupable de délit, son cas étoit évoqué au tribunal qui jugeoit les criminels. Enfin les logistes & les euthynes ne connoissoient que du fait des affaires pécuniaires, & renvoyoient la prononciation du jugement de droit aux autres tribunaux.

Logiste est dérivé de λογίζιστω, compter ; nous en avons vû la raison. (D. J.)