L’Encyclopédie/1re édition/MÉLINE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MÉLINE, s. f. (Hist. anc. des fossiles.) melinum, n. Cels. Vitr.

Vitruve dit que la méline étoit un métal ; il parle comme les anciens, qui appelloient indifféremment métal tout ce qui se tiroit de la terre ; car la méline étoit une vraie terre alumineuse, & de couleur jaune, selon Dioscoride. Pline lui donne une couleur blanche, & Servius une couleur fauve : mais les modernes s’en tiennent au sentiment de Dioscoride ; & ce que les Peintres appellent ocre de rut, approche fort de la description que cet auteur fait de la terre méline. Galien nomme sous ce titre divers emplâtres qui devoient apparemment ce nom à leur couleur jaune. (D. J.)