L’Encyclopédie/1re édition/MAITRISE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MAITRISE, s. f. (Gram. & Hist.) terme de ceux qui sont parvenus à la qualité de maitres dans la fabrique d’étoffe. On appelle maitre, l’ouvrier qui, après avoir fait cinq années d’apprentissage & cinq années de compagnonage, & avoir fait son chef d’œuvre, s’est fait enregistrer au bureau de la communauté sur le livre tenu à cet effet.

Les fils de maitre ne sont point tenus à cet apprentissage ni au compagnonage ; ils sont enregistrés sur le livre de la communauté, dès qu’ils sont parvenus à l’âge de vingt-un ans, en faisant toujours un chef-d’œuvre pour prouver qu’ils savent travailler, & sont en état de diriger des métiers, soit en qualité de maitre, soit en qualité de marchand.

On appelle marchand, celui qui, après s’être fait enregistrer maitre de la maniere qu’il est prescrit ci-dessus, prend une lettre de marchand en la qualité de fabriquant, & a payé pour cet effet la somme de 300 livres, au moyen de quoi il peut donner de l’ouvrage à tout autant de maitres, qu’on appelle communément ouvriers, qu’il en peut employer ; les maitres au contraire ne peuvent point travailler pour leur compte, mais uniquement pour le compte des marchands en qualités.