L’Encyclopédie/1re édition/MARNAUX

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

MARNAUX, s. m. pl. terme de Pêche, usité dans le ressort de l’amirauté de Marennes, est un rets qui sert à faire la pêche des oiseaux. Ce sont les mêmes filets que les pêcheurs de la pointe du Basck nomment marécages ; les pieces en ont trente à quarante brasses jusqu’à cinquante de long, & trois brasses de chûte ; elles sont amarées sur de hauts pieux plantés à la côte à l’embouchure des petites gorges & basses marécageuses.

Les tems les plus favorables pour faire cette pêche avec succès sont les nuits noires & obscures, & les grands froids, & encore durant les motures & les tempêtes ; les filets sont composés de fil très-fin, & les mailles ont depuis quatre pouces jusqu’à sept ou huit pouces en quarré ; le ret est tenu volant & caché, pour donner lieu aux oiseaux qui s’y prennent de s’engager davantage en se débattant pour se pouvoir échapper.