L’Encyclopédie/1re édition/MONSIEUR

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
MONSOL  ►

MONSIEUR, au pluriel MESSIEURS, (Hist. mod.) terme ou titre de civilité qu’on donne à celui à qui on parle, ou de qui on parle, quand il est de condition égale, ou peu inférieure. Voyez Sieur. Ce mot est composé de mon & de sieur. Borel dérive ce mot du grec χυριος, qui signifie seigneur ou sire, comme si on écrivoit moncyeur.

Pasquier tire l’étymologie des mots sieur & monsieur du latin senior, qui signifie plus âgé ; les Italiens disent signor, & les Espagnols senor, avec l’n tildé, qui équivaut à ng dans le même sens, & d’après la même étymologie ; les adresses des lettres portent à monsieur, monsieur, &c. L’usage du mot monsieur s’étendoit autrefois plus loin qu’à présent. On le donnoit à des personnes qui avoient vécu plusieurs secles auparavant ; ainsi on disoit monsieur S. Augustin & monsieur S. Ambroise, & ainsi des autres saints, comme on le voit dans plusieurs actes imprimés & manuscrits, & dans des inscriptions du xv. & du xvj. siecles. Les Romains, du temps de la république, ne connoissoient point ce titre, qu’ils eussent regardé comme une flatterie, mais dont ils se servirent depuis, employant le nom de dominus d’abord pour l’empereur, ensuite pour les personnes constituées en dignité : dans la conversation ou dans un commerce de lettres, ils ne se donnoient que leur propre nom ; usage qui subsista même encore après que César eut réduit la république sous son autorité. Mais la puissance des empereurs s’étant ensuite affermie dans Rome, la flatterie des courtisans qui recherchoient & la faveur & les bienfaits des empereurs, inventa ces nouvelles marques d’honneur. Suétone rapporte qu’au théâtre un comédien ayant appellé Auguste seigneur, ou dominus, tous les spectateurs jetterent sur cet acteur des regards d’indignation, ensorte que l’empereur défendit qu’on lui donnât davantage cette qualité. Caligula est le premier qui ait expressément commandé qu’on l’appellât dominus. Martial, lâche adulateur d’un tyran, qualifia Domitien dominum deumque nostrum ; mais enfin, des empereurs ce nom passa aux particuliers. De dominus on fit dom, que les Espagnols ont conservé, & qu’on n’accorde en France qu’aux religieux de certains ordres.

Monsieur dit absolument, est la qualité qu’on donne au second fils de France, au frere du roi. Dans une lettre de Philippe de Valois, ce prince, parlant de son prédécesseur, l’appelle monsieur le roi. Aujourd’hui personne n’appelle le roi monsieur, excepté les enfans de France. Voyez Sire.