L’Encyclopédie/1re édition/MONTE-VEDIO

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

MONTE-VEDIO, (Géogr.) ville du Perou, nouvellement bâtie par les Etpagnols. Le havre n’est bon que pour les petits vaisseaux, car il n’a pas plus de dix-sept piés d’eau dans le tems de la haute marée. Le port est défendu par une forteresse, munie de quinze pieces de canon, & d’une garnison de cent hommes qu’on y envoie d’Espagne ; le pays est également beau & fertile, les vignes y réussissent à merveille, il y a même aux environs des mines d’or & de diamans ; cependant cette ville est sans habitans & sans commerce : la nature prodigue tous ses trésors en pure perte à la nation Espagnole, elle n’en sait tirer aucune avantage. Monte-Vedio est situé à l’est, un quart de sud-est de Buenos-Aires, dans l’embouchure de la riviere de la Plata. Lat. selon le P. Feuillée, 34d 52′ 30″. (D. J.)