L’Encyclopédie/1re édition/MOSCHATELLINE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

MOSCHATELLINE, s. f. (Hist. nat. Botan.) cette petite plante forme un genre particulier dont on ne connoit qu’une espece nommée moschatellina foliis sumariæ bulbosæ, par J. B. 3. 206. Ranunculus numerosus moschatellina dictus, par C.B.P. 178.

Sa racine est longue d’environ un pouce, blanche, couverte de petites écailles, creuses en dedans, d’un goût douçâtre. De la racine s’elevent deux ou trois queues longues comme la main, menues, molles, vertes-pâles, soutenant des feuilles découpées comme celles de la fumeterre, bulbeuses, d’un verd-de-mer. Il sort d’entre elles un pédicule qui porte à sa cime cinq petites fleurs de couleur herbeuse, composée chacune d’un seul pétale, avec des étamines jaunes qui en occupent le milieu. Toutes ces fleurs ramassées ensemble représentent un cube sans base ; elles ont, ainsi que les feuilles dans les tems humides, une odeur de musc. Lorsque la fleur est tombée, il lui succede une baie ou un fruit mol, succulent, qui renferme pour l’ordinaire quatre semences semblables à celles du lin. Cette petite plante passe très-vite ; elle croît dans les haies ombrageuses, parmi les brossailles, au bord des ruisseaux, & sous les arbres, dans un terrein léger, sablonneux. Elle fleurit dès le commencement d’Avril ; on n’en fait point d’usage.