L’Encyclopédie/1re édition/MOUILLER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  MOUILLE
MOUILLET  ►

MOUILLER, v. act. (Gram.) c’est humecter avec de l’eau.

Mouiller, (Marine.) c’est jetter l’ancre pour arrêter le vaisseau. Cette manœuvre mérite attention, & l’on s’y prépare.

Quand on est proche du lieu du mouillage, on pare l’ancre & la bouée, & on élonge le cable jusqu’au grand mât, après quoi on lui donne un tour de bite, on ferle en même tems la grande voile, on cargue la misaine, & on amene aussi les huniers à mi-mât : enfin arrivé au lieu du mouillage, on borde l’artimon pour venir au vent ; on met un des huniers sur le mât, tandis qu’on ferle l’autre ; & lorsque l’aire du vaisseau est entierement perdue, & qu’il commence à s’abattre, on laisse tomber l’ancre, en filant doucement du cable autant qu’il est nécessaire.

Voilà la regle générale, mais à laquelle différentes circonstances apportent des changemens : par exemple, lorsqu’il y a du mauvais tems on va au mouillage avec la misaine seulement, dont on se sert pour rompre l’aire du vaisseau. Voyez le traité de la manœuv. du P. Hôte.

Mouiller à la voile, c’est jetter l’ancre lorsque le vaisseau a encore les voiles au vent.

Mouiller en croupiere, c’est faire passer le cable de l’ancre le long des précintes, & le conduire de-là à des anneaux de fer qui sont à la sainte-barbe : on le fait aussi quelquefois par les sabords.

Mouiller en patte d’oie, c’est mouiller sur trois ancres à l’avant du vaisseau ; ensorte que les trois ancres soient disposées en triangle.

Mouiller les voiles, c’est jetter de l’eau sur les voiles pour les rendre plus épaisses, ce qui leur fait mieux tenir le vent.

Mouiller, en terme de Potier, c’est l’action de tremper une piece dans une terre délayée fort claire. On ne mouille que quand l’ouvrage est achevé, & peu de tems avant de le mettre au four, pour empêcher l’action vive du feu.

Mouiller les veaux, (Reliure.) Les Relieurs trempent les peaux de veau dans un seau d’eau de puits, & ensuite ils les tordent bien. On dit mouiller du veau, ou mouiller les veaux.

Mouiller les fers, (Taillandier.) Lorsque les Serruriers & Taillandiers ont forgé une piece, & qu’ils la reparent avec le marteau à main pour effacer les coups de marteaux, ils mouillent leur marteau dans l’eau, & frappent dessus la piece pour en détacher la crasse.