L’Encyclopédie/1re édition/MYSTE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  MYSTAGOGUE
MYSTERE  ►

MYSTE, s. m. (Littér. gr.) On appelloit mystes ceux qui étoient initiés aux petits mysteres de Cérès, & ils ne pouvoient entrer que dans le vestibule du temple. Il leur falloit au moins un an pour être admis aux grands mysteres, & pouvoir entrer dans le temple même. Au moment qu’ils jouissoient de cette prérogative, on les appelloit époptes, inspecteurs, ou comme nous dirions confreres. Alors on leur montroit toutes les choses saintes, hormis quelques-unes qui étoient réservées pour les prêtres seuls. Il étoit défendu de conférer en même tems à personne les deux qualités de myste & d’épopte. On ne viola la loi qu’en faveur du roi Démétrius, qui dans un même jour, fut fait initié & confrere. (D. J.)