L’Encyclopédie/1re édition/NATTE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  NATTA
NATTER  ►

NATTE, s. f. (Ouvrage de Nattier.) espece de tissu fait de paille, de jonc, de roseau ou de quelques autres plantes, écorces, ou semblables productions faciles à se plier & à s’entrelacer.

Les nattes de paille sont composées de divers cordons, de diverses branches, ordinairement de trois. On met aux branches depuis quatre brins jusqu’à douze, & plus souvent l’épaisseur qu’on veut donner à la natte ou l’usage auquel elle est destinée.

Chaque cordon se natte, ou comme on dit en terme de nattiers, se trace séparément & se travaille au clou. On appelle travailler au clou, attacher la tête de chaque cordon à un clou à crochet, enfoncé dans la barre d’en haut d’un fort traiteau de bois qui est le principal instrument dont se servent ces ouvriers. Il y a trois clous à chaque traiteau pour occuper autant de compagnons, qui à mesure qu’ils avancent la trace, remontent leur cordon sur le clou, & jettent par-dessus le traiteau la partie qui est nattée ; lorsqu’un cordon est fini, on le met sécher à la gaule avant de l’ourdir à la tringle.

Pour joindre ces cordons & en faire une natte, on les coud l’un à l’autre avec une grosse aiguille de fer longue de dix à douze pouces. La ficelle dont on se sert est menue, & pour la distinguer des autres ficelles que font & vendent les cordiers, se nomme ficelle à natte.

Deux grosses tringles longues à volonté & qu’on éloigne plus ou moins, suivant l’ouvrage, servent à cette couture, qui se fait en attachant alternativement le cordon au clou à crochet, dont ces tringles sont comme hérissées d’un côté, à un pouce ou dix-huit lignes de distance. On appelle cette façon, ourdir ou bâtir à la tringle.

La paille dont on fait ces sortes de nattes, doit être longue & fraîche ; on la mouille, & ensuite on la bat sur une pierre avec un pesant maillet de bois à long manche, pour l’écraser & l’applatir.

La natte de paille se vend au pié ou à la toise quarrée plus ou moins, suivant la récolte des blés. Elle sert à couvrir les murailles & les planchers des maisons ; on en fait aussi des chaises & des paillassons, &c.

Les nattes de palmiers servent à faire les grands & les petits cabats, dans lesquels s’emballent plusieurs sortes de marchandises.

Natte, tracer la, terme de Natier en paille, c’est en faire les cordons au clou, c’est-à-dire passer alternativement les unes sur les autres les trois branches de paille dont le cordon est composé.