L’Encyclopédie/1re édition/NESTÉES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  NESTE
NESTORIENS  ►

NESTÉES, s. f. pl. (Littérat.) νυστεκα, de νυστις, qui est à jeun ; c’étoit un jeûne établi à Tarente, en mémoire de ce que leur ville étant assiegée par les Romains, les habitans de Rhégio pour leur fournir des vivres, s’abstinrent généreusement de manger tous les dixiemes jours, ravitaillerent ainsi sur l’épargne de leur subsistance, la ville de Tarente, & l’empêcherent d’être prise. Les Tarentins voulant laisser un monument de l’extrémité à laquelle ils avoient été réduits, & du service signalé que leur avoient rendu les Rhégiens, instituerent ce jeûne mémorable. (D. J.)