L’Encyclopédie/1re édition/PACHYS

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
◄  PACHYNEO

PACHYS, s. m. (Médecine.) παχύς, épais. Hippocrate décrit dans son Traité des maladies intérieures, une indisposition ou plutôt différentes maladies, sous le nom de παχονοσημα, maladie épaisse. On fait quatre especes de cette maladie.

On ne trouve point que nos praticiens modernes, ni même ceux d’entre nos anciens qui sont venus après lui, aient décrit aucune maladie particuliere qui fût accompagnée de tant d’accidens à-la-fois, & si peu analogues les uns aux autres, d’où quelques-uns ont inféré, ou que ces maladies ont cessé & n’attaquent plus personne aujourd’hui, ou qu’elles n’ont jamais été, & que ce sont des maladies feintes dont la description est faite à plaisir. Mais ces conjectures n’ont aucune probabilité, il est beaucoup plus raisonnable de supposer que le livre où ces maladies sont décrites n’est point d’Hippocrate, mais que c’est l’ouvrage des Médecins cnidiens, que l’on accuse d’un défaut fort remarquable dans le livre où l’on trouve la description de la maladie épaisse. Ce défaut est de multiplier les classes de maladies sans aucune nécessité ; c’est à cette multiplication & à cette distinction inutile qu’il faut attribuer l’obscurité dans ce que nous venons de dire du pachys. Leclerc. Hist. Med. lib. III. cap. xj.