L’Encyclopédie/1re édition/PADOUAN

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  PADRON
PADUS  ►

PADOUAN, s. m. (Art numismat.) est le nom que les antiquaires donnent aux médailles modernes faites à l’imitation de l’antique, c’est-à-dire, aux médailles modernes qui semblent frappées au coin de l’antique, & avoir tous les caracteres de l’antiquité. Voyez Médailles.

Ce mot vient d’un célebre peintre italien, qui réussissoit si bien dans la fabrique de ces sortes de médailles, que les plus habiles avoient beaucoup de peine à les distinguer des médailles antiques. Ce peintre fut appellé le Padouan, du nom de Padoue sa ville natale ; son vrai nom étoit Giovanni Carino, ou, selon d’autres, Levis Lee. Il fleurissoit dans le xvij. siecle. Gosher Rink prétend qu’il avoit un associé dans la fabrique de ses médailles, qui s’appelloit Alexander Bassianus. Son fils Octavien, quoique né à Rome, fut aussi appellé le Padouan.

Padouan s’appliqua principalement aux médailles frappées sur les matrices de l’ancien Padouan, & que l’on conserve encore. Cependant on s’en sert en général pour désigner toutes les médailles d’une espece semblable à celles-là.

Le pere Jobert observe qu’en Italie le Padouan, le Parmesan & Carteron en Hollande, ont eu le talent d’imiter parfaitement l’antique. Le Parmesan s’appelloit Laurentius Parmesanus. Il y a eu aussi un autre italien qui a excellé dans ce genre, savoir Valerius Bellus Vincentinus ; mais ses médailles ne sont pas si communes que celles des autres. Voyez Monnoie & Monnoyage.