L’Encyclopédie/1re édition/PERIPTERE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  PERIPSEMA
PERIR  ►

PERIPTERE, s. m. (Archit.) c’est dans l’architecture antique, un bâtiment environné en son pourtour extérieur de colonnes isolées. Tels étoient le portique de Pompée, la basilique d’Antonin, le septizone de Sévere, &c. Ce mot vient du grec περὶ, à l’entour, & πτέρον, aîle. (D. J.)

Periptere, s. m. (Architec. antiq.) lieu environné de colonnes, & qui a une aîle tout au-tour ; le mot est grec, car πτέρα, signifie proprement l’ordre des colonnes qui est au portique & au côte des temples, ou de quelqu’autre édifice. Ces peripteres étoient des temples qui avoient des colonnes de quatre côtés, & qui étoient différentes du péristyle & de l’amphiprostyle, en ce que l’un n’en avoit que devant, & l’autre devant & derriere, & point aux côtés.

M. Perrault, dans ses notes sur Vitruve, remarque que le périptere est proprement le nom d’un genre qui comprend toutes les especes de temples, qui ont des portiques de colonnes tout au-tour, soit que ce temple soit diptere ou pseudodiptere, ou simplement périptere, qui est une espece qui a le nom du genre, & qui en ce cas a ses colonnes distantes du mur d’un entrecolonnement. Il y a des péripteres quarrés & des ronds ; le portique de Pompée, la basilique d’Antonin, le septizone de Sévere étoient des péripteres. Voyez Temple Périptere. (D. J.)