L’Encyclopédie/1re édition/PESANT

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  PESAGE
PESANTEUR  ►

PESANT, LOURD, (Synon.) voyez l’article Pesanteur.

Le mot de lourd regarde plus proprement ce qui charge le corps : celui de pesant a un rapport plus particulier à ce qui charge l’esprit. Il faut de la force pour porter l’un, de la supériorité de génie pour soutenir l’autre.

L’homme foible trouve lourd ce que le robuste trouve léger ; l’administration de toutes les affaires d’un état est un fardeau bien pesant pour un seul : mais on dit une lourde faute, pour signifier une grande imprudence, une faute qui ne pourroit être faite par un habile homme. (D. J.)

Pesant, Pesanteur, (Critiq. sacrée.) Ces mots au figuré signifient poids aggravant ; la pesanteur de la main de Dieu, dans l’Ecriture, est un terme métaphorique, qui marque la rigueur de ses châtimens. Un joug pesant, désigne l’esclavage sous un maître dur. Alligant onera gravia ; Matt. xxiij. 4. les Pharisiens attachent des fardeaux insupportables ; ces fardeaux étoient les fardeaux rigoureux de la loi, joints à ceux de leurs traditions. Populus gravis, marque un grand. Je te louërai, Seigneur, au milieu d’un peuple nombreux ; Ps. iv. 18. Muscæ gravissimæ ; Exod. viij. 24. une multitude de mouches très-incommodes. Væ populo gravi ; Is. j. 4. malheur au peuple chargé d’iniquités. Dormiebat sopore gravi ; Jon. j. 15. Jonas dormoit d’un profond sommeil. (D. J.)

Pesant, (Maréchallerie.) Un cheval pesant est celui qui marche grossierement, & court sans aucune légéreté.

Pesant ou Plomb, terme de Tailleurs, &c. & autres ouvriers qui travaillent en couture. C’est un morceau de fer ou de plomb couvert d’étoffe, qu’ils posent sur l’ouvrage qu’ils travaillent afin de l’assujettir. On l’appelle plus ordinairement un plomb, à cause de la matiere principale dont il est fait.