L’Encyclopédie/1re édition/PORTE-FORET

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PORTE-FORET, outil des Bijoutiers, consiste en une platine ronde, percée de plusieurs trous dans une écumoire, dans lesquels on fait passer le fût des forets dont les cuivrots restent en-dessus. Cette platine est rivée sur un petit pilier de fer, qui est lui-même rivé sur une autre plaque qui sert de pié à toute la machine. Voyez les fig. Planches du Bijoutier.

Porte-foret, en terme d’Orfévrerie, c’est un petit étau ou tenaille à boucle pointu par l’extrémité opposée à ses mâchoires. En relâchant la boucle ou la vis de l’étau, on met dans ses mâchoires un foret de telle grosseur ou grandeur que l’on desire, quelquefois même ce n’est qu’une aiguille dont on a formé la tête en foret ; on assûre le foret dans son porte-foret en resserrant la boucle ou la vis, on y adapte une poulie & son archet, & en appuyant la partie pointue de l’étau contre un clou creux, & le foret contre la piece que l’on veut percer, on forme son trou, on évite par cet outil de faire des forets dans toutes leurs longueurs, & cela abrege beaucoup les opérations.

Encyclopedie-13-p140-porte-foret.PNG

J’ai représenté le porte-foret un peu ouvert, afin qu’on en conçût mieux la méchanique, & j’y ai mis une vis comme plus facile à saisir que la boucle.