L’Encyclopédie/1re édition/PROPONTIS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  PROPOMA
PROPORTION  ►

PROPONTIS, en françois PROPONTIDE, (Géogr. anc.) grand golfe de la mer, entre l’Hellespont & le Pont-Euxin, & qui communique à ces deux mers par deux détroits ; l’un appellé le détroit de l’Hellespont, & l’autre le bosphore de Thrace.

Jean Tzetzés, in varia hist. donne à la Propontide le nom de Bebricium-mare, sans doute parce qu’elle baigne une partie considérable des côtés de la Bithynie, qui est la Bébrycie ; elle est nommée Thracium-mare par Antigonus.

Le nom de Propontide lui vient de ce qu’elle est devant la mer Noire, appellée autrement le Pont ou le Pont-Euxin. On l’a encore appellée mer Blanche, ou mer de Marmara. Le nom de mer Blanche lui a été donné par comparaison avec le Pont-Euxin, auquel on prétendoit que les fréquens naufrages, & un ciel presque toujours couvert, avoient acquis le titre de mer Noire. Enfin les îles de Marmara, qui sont environ neuf ou dix lieues avant dans cette mer, lui font porter leur nom.

Tout le circuit de la Propontide, qui est d’environ 160 lieues, se trouve renfermé entre le trente-huitieme & le quarante-unieme degré de latitude septentrionale, & entre le cinquante-cinquieme & le cinquante-huitieme degré de longitude, ou environ. On peut juger par cette situation que la Propontide est dans un climat fort tempéré, qui ne se ressent en rien des glaces cruelles du septentrion, ou des chaleurs étouffantes du midi. Aussi voit-on bien peu d’endroits dans l’univers, où dans un si petit espace il y ait eu autant de villes bâties qu’il y en a au-tour de ce grand bassin.

Cysique, Nicée, Apamée, Nicomédie, Chalcédoine & plusieurs autres, en sont des preuves. Toutes ces villes sont à la droite des vaisseaux qui vont de Gallipoli à Constantinople ; & l’Europe qu’ils ont à la gauche, montre encore sur ses bords les villes de Rodosto, l’ancienne & la nouvelle Périnthe, ou Héraclée, Sélivrée, Bevado, Grand-Pont, & diverses autres, qui ne sont pas moins recommandables.

Les îles les plus considérables, & que l’on rencontre les premieres, sont celles de Marmara, qui donnent leur nom à toute cette mer. (D. J.)