L’Encyclopédie/1re édition/RACINAUX

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  RACINAL
RACINE  ►

RACINAUX, s. m. pl. (Archit. hydraul.) piece de bois, comme des bouts de solives, arrêtées sur des pilots & sur lesquelles on pose les madriers & plateformes pour porter les murs de douve des réservoirs. On appelle aussi racinaux des pieces de bois plus larges qu’épaisses qui s’attachent sur la tête des pilots, & sur lesquelles on pose la plateforme. Ainsi lorsqu’on a enfoncé les pilots, on remplit tout le vuide avec des charbons, & par-dessus les pieux, d’espace en espace, on met les racinaux qu’on cloue sur la tête des pieux. C’est sur ces racinaux qu’on attache de grosses planches de cinq pouces d’épaisseur, qui forment la plateforme. Daviler. (D. J.)

Racinaux de comble, (Archit.) espece de corbeaux de bois qui portent en encorbellement sur des consoles le pié d’une forme ronde, qui couvre en saillie le pignon d’une vieille maison.

Racinaux d’écurie, petits poteaux qui, arrêtés de bout dans une écurie, servent à porter la mangeoire des chevaux.

Racinaux de gruë, pieces de bois croisées qui font l’empattement d’une gruë, & dans lesquelles sont assemblés l’arbre & les arcboutans. Lorsqu’elles sont plates, on les nomme solles. Daviler.