L’Encyclopédie/1re édition/RESEDA

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  RESECTE
RESELLER  ►

RESEDA, s. m. (Hist. nat. Bot.) genre de plante à fleur en masque, & composée de plusieurs petales inégaux. Le pistil sort du calice, & devient dans la suite une capsule membraneuse, qui a trois ou quatre angles. Cette capsule est oblongue & comme cylindrique, & elle renferme des semences arrondies. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

Ce genre de plante est nommé vulgairement par les Anglois base-rocket. Tournefort en compte sept especes. La plus commune, reseda vulgaris, I. R. H. 423, est, selon Linnæus, le phyteuma de Dioscoride ou des anciens.

Sa racine est longue, grêle, ligneuse, blanche, âcre au goût. Elle pousse plusieurs tiges à la hauteur d’un pié & demi, cannelées, creusées, velues, rameuses, foibles, courbées, revêtues de feuilles rangées alternativement, découpées profondément, ondées de couleur verte-obscure, d’un goût d’herbe potagere.

Ses fleurs naissent aux sommités des tiges & des rameaux, en maniere de thyrses ou d’épis lâches ; chaque fleur est composée de plusieurs pétales irréguliers d’un jaune blanchâtre, dont le milieu est occupé par plusieurs petites étamines à sommets jaunes. Après que les fleurs sont tombées, il leur succede des capsules membraneuses, à trois angles, longues d’un pouce, un peu semblables à des urnes cylindriques, & remplies de semences noires, menues, presque rondes. Cette plante fleurit en Juin & en Juillet ; elle croît fréquemment dans les champs, le long des chemins, surtout dans les terres abondantes en craie. (D. J.)