L’Encyclopédie/1re édition/RETZ

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  RETS
REVALIDER  ►

RETZ, s. f. (Com.) mesure de continence dont on se sert pour mesurer les grains à Philippeville & à Givet. Le retz de froment pese à Philippeville 55 livres poids de marc, celui de meteil 54, celui de seigle 52 , & celui d’avoine 30 livres. A Givet, le retz de froment pese 47 livres, de meteil 46, & de seigle 45 liv. Diction. de Com. & de Trévoux.

Retz ou Rais, (Géog. mod.) en latin Ratiatensis pagus ; pays de France, dans la Bretagne. Il occupe la partie de diocèse de Nantes, qui est au midi de la Loire ; ce pays tiroit son nom d’une ville nommée Ratiatum, & faisoit autrefois partie du Poitou, & du diocèse de Poitiers. Charles le Chauve donna en 851 à Hérispée prince des Bretons, tout le pays de Retz (Ratiatensis) qu’il réunit à la Bretagne & au Nantois. Ce pays eut ensuite ses seigneurs, ou barons particuliers ; enfin il fut possedé en qualité de comté par la maison de Gondi, & érigé en duché-pairie en 1581, en faveur d’Albert de Gondi ; ce duché est à présent dans la maison de Villeroi. La ville de Retz qui en étoit la capitale, ne subsiste plus, c’est aujourd’hui Machecou dont on peut voir l’article. (D. J.)