L’Encyclopédie/1re édition/ROCHET

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  ROCHART
ROCHOIR  ►

ROCHET, s. m. (Gram. Hist. mod.) ornement de lin que portent les évêques & les abbés ; il ressemble à un surplis, excepté qu’il a des manches & des poignets, au lieu que le surplis est entierement ouvert & sans manches.

Ménage fait venir ce mot du mot latin rochettus, diminutif de rocchus, dont les écrivains de la basse latinité se sont servis au lieu de tunica, & qui vient originairement du mot allemand rok.

Les chanoines réguliers de S. Augustin portent aussi des rochets par-dessous leurs chappes.

Rochets sont aussi des especes de manteaux que portent en Angleterre les pairs du royaume séans au parlement dans les jours de cérémonies. Voyez Pair & Parlement.

Ceux des vicomtes ont deux bandes ou bords & demi ; ceux des comtes, trois ; ceux des marquis, trois & demi, & ceux des ducs, quatre. Larrey.

Rochet, s. m. (Manufact.) on appelle ainsi chez les marchands de soie, chez les manufacturiers & ouvriers en étoffes d’or, d’argent & de soie, & chez les teinturiers en soie, laine & fil, des bobines plus grosses & plus courtes que les bobines ordinaires. C’est sur ces rochets que tous ces marchands & ouvriers devident leurs soies ou pour les vendre, ou pour les employer, ou pour leur donner quelque préparation de teinture. Dict. de Commerce. (D. J.)

Rochet, (Horlogerie.) nom que les Horlogers donnent à une roue dont les dents ont une figure à-peu-près semblable à celle d’une cremaillere de cheminée. Ces sortes de roues sont ordinairement d’usage dans les encliquetages & dans les échappemens des pendules. Voyez Echappement, Encliquetage, &c. & les fig. dans nos Planches de l’Horlogerie, qui représentent des rochets d’échappement, & d’autres figures qui représentent des rochets d’encliquetage.