L’Encyclopédie/1re édition/RONDELLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  RONDELETE
RONDEUR  ►

RONDELLE, Voyez Rouget.

Rondelle, s. f. (Art milit.) espece de bouclier de figure ronde ou ovale. Voyez Bouclier & Rondache. (Q)

Rondelle, s. f. (Hydr.) se dit d’un morceau de plomb coupé en rond, pour mettre entre les brides d’un tuyau de fer. C’est encore un morceau quarré de plomb, en table, que l’on soude verticalement sur une conduite, dans l’endroit où elle passe dans le corroi d’un bassin, afin d’arrêter l’eau qui, sans cette plaque, pourroit suivre le tuyau & se perdre. (K)

Rondelle, s. f. (Maçonnerie.) outil de fer dont se servent les maçons pour gratter & finir les membres & moulures d’architecture. La rondelle n’est différente du crochet, que parce qu’elle est arrondie par le bout. Richelet. (D. J.)

Rondelles, s. f. pl. (Lainage.) ce sont des bosses ou têtes de chardons très-petites, que l’on estime peu, & dont on se sert dans les moyennes manufactures de lainage, pour laver ou tirer à poil certaines étoffes de petit prix. Dict. du Comm. (D. J.)

Rondelles, s. f. pl. terme de Plombiers, les Plombiers nomment de la sorte deux pieces de cuivre rondes, qui ferment par les deux bouts les moules où ils fondent des tuyaux sans soudure ; c’est au milieu de ces rondelles que sont placées les deux portées qui tiennent le boulon ou noyau du tuyau, suspendu au milieu du moule, & qui reglent l’épaisseur du plomb. Dict. du Comm. (D. J.)

Rondelles, (Sculpture.) les rondelles sont d’acier ; les unes avec un manche de bois, & les autres sans manche ; ce sont des especes de ciseaux ronds.