L’Encyclopédie/1re édition/SEQUIN

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SEQUESTRE
SER  ►

SEQUIN, s. m. (Monnoie.) monnoie d’or qui se bat à Venise, au titre de vingt-trois karats, trois quarts. Il s’en fabrique aussi dans les états du grand-seigneur, particuliérement au Caire, que de-là on appelle sequins de Turquie ou shérifs ou sultanins. On appelle à Constantinople sequins hongres, des ducats d’or qui se fabriquent en Allemagne à divers coins. La valeur de ces sequins n’est pas tout à-fait semblable, ceux de Turquie & d’Allemagne valent un quinzieme moins que le vénitien. Aux indes orientales, le sequin vénitien s’y prend pour quatre roupies six pessas, c’est-à-dire pour 10 liv. 4 s. de France ; & le sequin de Turquie seulement pour quatre roupies justes, ce qui est 4 sols moins que l’autre. (D. J.)