L’Encyclopédie/1re édition/SERÉNA la

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  SEREIN
SÉRENADE  ►

SERÉNA la (Géog. mod.) Ville de l’Amérique méridionale, au Chili, dans l’évêché de Sant-Jago. Cette ville qui est la premiere du gouvernement de Chili, & la plus proche du Pérou, fut bâtie par le gouverneur du Chili, Petro de Valdivia, l’an 1544. Il lui donna le nom de Séréna sa patrie ; mais les Espagnols l’ont appellé depuis Coquimbo, du nom de la vallée dans laquelle elle est bâtie. C’est une grande villace, dont les rues sont larges, longues & tirées au cordeau, mais dans chacune desquelles on trouve à peine six maisons ; & quelles maisons encore ? Elles sont toutes basses, étroites, & couvertes de feuilles de palmier ; elles ont toutes un grand jardin, où l’on cueille tous les fruits d’Europe & du pays, qui sont d’un goût merveilleux, & dans une abondance étonnante.

Il passe au nord de la ville, une belle riviere, qui prend sa source dans les hautes montagnes des Andes ; elle arrose la vallée, qui est toute remplie de bestiaux qui y paissent pêle-mêle, sans qu’on en prenne aucun soin.

Le port de la Séréna est sous le 30e deg. de latitude méridionale, dans une baie fort étendue, & située environ à deux lieues de la ville. C’est dans ce port, aussi grand que commode, que l’on décharge les navires.

Comme la riviere qui fertilise la vallée, passe aussi dans la ville, elle y apporte abondamment du vin, du blé, des fruits, de la viande, & du poisson ; cette ville ne manque pas de couvents, il y en a de cordeliers, de dominicains, de peres de la merci, de jésuites, &c.

Ce pays étoit autrefois fort peuplé, il est à présent presque désert ; les Espagnols, dans le tems de leurs conquêtes, & depuis, par les travaux des mines d’or & de cuivre, ont tellement détruit tous les habitans de cette contrée, que les mines d’or & de cuivre qui s’y trouvent, ont été abandonnées, faute de monde pour y travailler.

Longitude de la Séréna, suivant le P. Feuillée, 306. 24. 15. latit. 29. 54. 10. elle est de 73. 35. 45. plus occidentale que l’observatoire de Paris. (D. J.)