L’Encyclopédie/1re édition/SERRURIER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

SERRURIER, s. m. (Corps de jurande.) artisan qui travaille à divers ouvrages de fer, & particulierement en serrures, d’où il a été appellé serrurier. Il y a à Paris une communauté de maîtres serruriers, dont les anciens statuts sont du mois de Novembre 1411, sous le regne de Charles VI. Les principaux outils qui servent à la serrurerie & à la forge des serruriers, sont le soufflet, l’auge de pierre pour mettre l’eau de la forge, l’archet ou arson avec ses forets, & les boîtes ; l’écouvette, les bigornes, les broches rondes ou carrées, les burins de diverses sortes, les brunissoirs, les clouïeres, les chasses carrées, rondes, & demi-rondes ; les limes de toutes especes depuis les gros carreaux jusqu’aux carrelettes ; les coins à fendre, les chevalets pour forer, & pour blanchir les calibres ; les crochets, les ciselets, les ciseaux à divers usages & de diverses formes, les compas, les enclumes, l’équerre, les étaux, les échopes, l’établi, les étampes, la fourchette, les fraises, les filieres ; plusieurs sortes de gratoires, quantité de marteaux, divers mandrins pour percer à chaud, faire les yeux des marteaux, & autres outils ; ou pour former & resserrer les trous quand ils sont percés ; les poinçons ronds, carrés, plats ; les perçoires aussi de toutes figures & à divers ouvrages ; la palette à foret, les tisonniers, les rifloirs, le rochoir, le rabot, le repoussoir, le tranchet, & la tranche ; plusieurs tenailles de fer, droites, crochues, rondes, & d’autres seulement de bois ; les tassaux, les taraux le tourne-à-gauche, le villebrequin & les valets. Outre ce grand nombre d’outils, & quelques autres de moindre conséquence, les serruriers se servent aussi de quelques outils de menuisier & de tailleur de pierre, pour entailler la pierre & le bois, lorsqu’ils veulent mettre leurs ouvrages en place. Savary. (D. J.)