L’Encyclopédie/1re édition/SEXE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SEXAVA
SEXTANT  ►

SEXE, le, (Morale.) le sexe absolument parlant, ou plutôt le beau-sexe, est l’épithete qu’on donne aux femmes, & qu’on ne peut leur ôter, puisqu’elles font le principal ornement du monde. Qu’elles joignent à ce titre mérité, tout ce qui est propre à leur état, la pudeur, la retenue, la douceur, la compassion & les vertus des ames tendres : la musique, la danse, l’art de nuancer les couleurs sur la toile, sont les amusemens qui leur conviennent ; mais la culture de leur esprit est encore plus importante & plus essentielle. Que d’autre part leur heureuse fécondité perpétue les amours & les graces ; que la société leur doive sa politesse & ses goûts les plus délicats ; qu’elles fassent les plus cheres délices du citoyen paisible ; que par une prudence soumise & une habileté modeste, adroite & sans art, elles excitent à la vertu, raniment le sentiment du bonheur, & adoucissent tous les travaux de la vie humaine : telle est la gloire, tel est le pouvoir du beau-sexe. (D. J.)