L’Encyclopédie/1re édition/SIKINO

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SIKI
SIKKES  ►

SIKINO, (Géog. mod.) Σίκινος, île de la mer Egée, entre celles de Milo & Amorgos, proche de Policandro, à huit milles de Nio. Elle a environ vingt milles de tour, & n’a point de port, ce n’est proprement qu’une montagne, mais qui ne laisse pas de produire le meilleur froment de l’Archipel.

Pline, Apollonius de Rhodes, ainsi qu’Etienne le géographe, assurent qu’elle se nommoit anciennement Œnoé, l’île au vin, à cause de la fertilité de ses vignobles ; sur quoi le scholiaste d’Apollonius remarque qu’elle prit le nom de Sikinus, d’un fils de Thoas, roi de Lemnos, seule personne de l’île qui se sauva par l’adresse de sa fille Hypsipyle, dans cette cruelle expédition où toutes les femmes égorgerent non-seulement leurs maris pendant la nuit, mais tous les garçons du pays, enragées de ce qu’ils leur préféroient les esclaves qu’ils venoient de faire en Thrace. Thoas donc aborda dans l’île dont nous parlons, & fut très-bien reçu d’une nymphe qui lui fit part de ses faveurs ; Sikinus en naquit, beau garçon, qui donna son nom au pays.

Sikino a été du domaine des ducs de Naxie ; il n’y a dans l’île qu’un bourg de même nom, & qui n’a guere plus de deux cens habitans qui sont presque tous grecs. Long. 43. 26. latit. 36. 35. (D. J.)