L’Encyclopédie/1re édition/SIOMIO

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  SINUS

SIOMIO, s. m. (Hist. mod.) C’est ainsi qu’on nomme au Japon des seigneurs particuliers de certains districts ou terres dont ils sont propriétaires, & où il, rendent la justice au nom des empereurs du Japon. Ils sont dans une telle dépendance de la cour, qu’il ne leur est pas permis de rester plus de six mois dans leurs terres ; ils sont obligés de passer les six autres mois dans la ville de Jedo, où l’on retient toute l’année leurs enfans, qui répondent au souverain de la fidélité de leurs peres.