L’Encyclopédie/1re édition/SOMMET

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

SOMMET, s. m. (Géom.) c’est en général le point le plus élevé d’un corps ou d’une figure, comme d’un triangle, d’une pyramide, &c. Le sommet d’un angle est le point où viennent se réunir les deux lignes qui forment cet angle. On dit que deux angles sont opposés au sommet, quand l’un est formé par le prolongement de côtés de l’autre. Le sommet d’une figure est le sommet & l’angle opposé à la base. Tel est le point M (Planc. géom. fig. 19.) opposé à la base K L. Voyez Base.

Sommet d’une courbe, est proprement l’extrémité de l’axe d’une courbe qui a deux parties égales & semblables également & semblablement situées par rapport à son axe. Ainsi, (fig. 26. sect. con.) A est le sommet de la courbe MAM.

Sommet en général est le point où une courbe est coupée par son axe ou son diametre. Ainsi une courbe a autant de sommets sur le même axe ou le même diametre, qu’il y a de points où elle est coupée par cet axe ou ce diametre. (O)

Sommet, (Botan.) les sommets terminent l’extrémité supérieure des étamines, & sont autant de capsules chargées d’une poussiere très-fine qu’elles répandent, lorsque la maturité les fait entre-ouvrir. Cette poussiere étant vue par le microscope, paroît composée de petits grains d’une figure uniforme dans chaque espece de plante. (D. J.)

Sommet, (Conchyl.) en latin apex, cacumen, vertex ; c’est la pointe ou l’extrémité du haut d’une coquille.

Sommet de la tête, en Anatomie, est la partie la plus haute & moyenne de la tête. Voyez Tête.

Sommet, (Archit.) c’est la pointe de tout corps, comme d’un triangle, d’une pyramide, d’un fronton, d’un pignon, &c.