L’Encyclopédie/1re édition/SPONDYLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SPONDIUS

SPONDYLE ; s. m. (Hist. nat. Conchyliog.) nom générique que l’on a donné à différentes especes de coquilles. Voyez Coquille.

Spondyle, ou Pié-d’ane, s. m. (Conchyliol.) en latin, par les naturalistes modernes, spondylus ; espece d’huitre ainsi nommée ; elle n’a d’autre difference de l’huître ordinaire, que dans sa charniere, laquelle consiste en deux boutons arrondis, qui renferment le ligament, disposé de façon que les boutons de la valve supérieure sont reçus dans les cicatrices de l’inférieure, & que pareillement les boutons de cette derniere se logent dans les trous de la supérieure. Le ligament de nature coriace se trouve entre les boutons, & sert à la charniere des deux valves.

On connoît des spondyles unis, & d’autres raboteux sans pointes ; il y en a qui sont couverts de lames blanches, & armés dans leur pourtour de pointes couleur de rose ; d’autres sont distingués par des lames jaunâtres, & par un mamelon en partie rouge & en partie blanc ; cette derniere espece de spondyle est appellé gaidaron par Rondelet, en latin gaiderona. (D. J.)

Spondyle, (Conchyl.) c’est le cal nerveux de la chair de l’huitre. (D. J.)

Spondyle, σπονδύλος, est un terme dont on se servoit anciennement, pour exprimer une vertebre de l’épine du dos. Voyez Vertebre, &c.