L’Encyclopédie/1re édition/STALLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

STALLE, s. m. & f. (terme d’église.) c’est un siege de bois qui se hausse & se baisse au moyen de deux fiches ; quand il est baissé il forme un siege assez bas ; étant levé, il présente un étui attache sur le siege même comme la moitié d’un cul-de-lampe, un peu plus ample que la paume de la main. A proprement parler, on n’est ni assis ni debout sur une stalle, mais seulement un peu appuyé par-derriere, les coudes portant par-devant sur une espece de paumelle qui avance, & qui est soutenue par une double console.

Il y a deux rangs de stalles ou formes dans les églises, l’un haut & l’autre bas. Les hautes stalles sont pour les prêtres & religieux profès, les basses sont pour les clercs & les novices.

L’appui attaché sur le siege en forme de cul-de-lampe porte le nom de patience, & dans quelques ordres religieux on lui donne encore celui de miséricorde, parce que l’ancien usage étoit de chanter debout l’office divin ; ce n’est que par indulgence que l’on a permis au clergé de s’y appuyer. (D. J.)