L’Encyclopédie/1re édition/SUFFETES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SUFFEGMAR
SUFFIBULUM  ►

SUFFETES, s. m. pl. (Hist. anc.) c’est ainsi que l’on nommoit chez les Carthaginois les deux principaux magistrats de la république qui étoient élus parmi les sénateurs les plus distingués par la naissance, par la richesse & par les talens. Leur autorité ne duroit que pendant une année, comme celle des consuls romains ; mais il ne paroit pas que les suffetes fussent chargés du commandement des armées pendant leur magistrature ; pour l’ordinaire leurs fonctions étoient purement civiles ; cependant nous voyons qu’Annibal, Himilcon & Magon ont commande les armées des Carthaginois dans le tems même qu’ils étoient revêtus de la dignité de suffetes ; ils convoquoient le sénat auquel ils présidoient ; ils y proposoient les matieres sur lesquelles on devoit délibérer ; ils recueilloient les suffrages. Quelques auteurs croient qu’ils avoient le droit de vie & de mort, & d’infliger les punitions qu’ils jugeoient à-propos.

Aucune loi ne pouvoit passer dans le sénat sans leur concours ; lorsqu’ils n’étoient point d’accord avec le sénat, le peuple décidoit. Chaque ville de la domination carthaginoise avoit des suffetes, à l’exemple de la capitale.