L’Encyclopédie/1re édition/SUMMANE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SUMMANALIE
SUMMASENTA  ►

SUMMANE, (Mytholog.) un des dieux des enfers : les Mythologues ne s’accordent point sur cette divinité. Ovide parlant des temples qu’on rebâtit en l’honneur de ce dieu, pendant la guerre contre Pyrrhus, témoigne qu’on ne savoit pas bien quel dieu c’étoit. Pline le naturaliste observe qu’on attribuoit à Summanus, les foudres & les tonnerres qui arrivoient pendant la nuit, au lieu que ceux qui se faisoient entendre de jour étoient censés venir de Jupiter.

Les anciens romains, au rapport de S. Augustin, avoient eu plus de vénération pour ce dieu infernal, que pour Jupiter même, jusqu’au tems qu’on bâtit le fameux temple du Capitole, qui attirant alors tous les vœux des Romains, fit oublier jusqu’au nom de Summanus. Cependant il avoit encore un temple à Rome du tems de Pline, auprès de celui de la Jeunesse, & une fête qu’on célébroit le 24 Juin. On lui immoloit deux moutons noirs, ornés de bandelettes noires.

Macrobe prétend avec beaucoup de vraissemblance, que Summanus n’est qu’un surnom de Pluton, que c’est l’abregé de summus manium, le chef & le souverain des manes, ou le prince des dieux de l’enfer.

Cicéron raconte que le dieu Summanus avoit une statue qui n’étoit que de terre, placée sur le faîte du temple de Jupiter. Cette statue ayant été frappée de la foudre, & la tête ne s’en étant trouvée nulle part, les aruspices consultés répondirent que le tonnerre l’avoit jettée dans le Tibre : elle y fut trouvée toute entiere, à l’endroit qu’ils avoient désigné. (D. J.)