L’Encyclopédie/1re édition/SURMULET

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  SURMONTER
SURNAGER  ►

SURMULET, voyez Barbarin.

Surmulet, Barbarin, Moil, mullus. s. m. (Hist. nat. Ichthiolog.) poisson de mer dont Rondelet a décrit trois especes ; on a donné le nom de barbarin au surmulet de la premiere espece, parce qu’il a deux barbillons à la partie antérieure de la machoire ; il devient long d’un pié. Le dos & la tête sont un peu voûtés ; il y a sur les côtés du corps des traits de couleur d’or qui s’étendent depuis la tête jusqu’à la queue. La peau est d’un rouge pourpre ; cette couleur paroit à-travers les écailles, parce qu’elles ont de la transparence ; elles sont grandes, minces & découpées ; elles se détachent aisément de la peau ; les yeux sont rouges ; la bouche est petite, & il n’y a point de dents. Le surmulet a deux nageoires rouges près des ouies, deux blanches à la partie antérieure du ventre, une au-dessous de l’anus, & deux sur le dos ; la chair de ce poisson a un très-bon goût, mais elle est dure.

Le surmulet de la seconde espece est lisse & sans écailles ; il a deux barbillons placés au-dessous des ouies ; mais il n’en a point à l’extrémité de la machoire comme le précédent ; les côtés du corps sont traversés par des lignes qui s’étendent depuis le dos jusqu’au ventre ; le dos est rouge ; le ventre & les côtés du corps ont une couleur blanche ; la tête est grande & parsemée de taches qui ressemblent à des étoiles ; il y a sur toute la longueur du dos depuis la tête jusqu’à la queue, deux rangées de petits os pointus ; l’espace qui se trouve entre ces rangées est creux ; les os qui recouvrent les ouies, sont terminés en arriere par un aiguillon.

On a donné en Languedoc le nom de cavillonne au surmulet de la troisieme espece ; il n’a point de barbillons à l’extrémité de la machoire ; le corps est court, rond & terminé en pointe par son extrémité postérieure à-peu-près comme une cheville ; c’est pourquoi on lui a donné le nom de cavillonne ; il est d’une belle couleur rouge ; la tête, les ouies & les nageoires de ce poisson sont semblables à ces mêmes parties du surmulet de la seconde espece, dont il differe principalement en ce qu’il a des écailles qui sont petites & découpées tout-au-tour ; elles rendent la surface de ce poisson rude & raboteuse : ce qui lui a fait donner le nom de mullus asperus. Les nageoires des ouies sont en partie vertes, & en parties noires en-dedans, & blanches en-dehors. La chair de ce poisson est dure & seche. Rondelet, hist. nat. des poissons, I. part. livre X. chap. iij. iv. & v. Voyez Poisson.