L’Encyclopédie/1re édition/TIRA

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  TIR
TIRADE  ►

TIRA, s. m. (Hist. mod. Culte.) c’est ainsi que l’on nomme au Japon, les temples consacrés aux idoles étrangeres. Ces temples sont sans fenêtres, & ne tirent de jour que de leurs portiques, qui conduisent à une grande salle remplie de niches, dans lesquelles on place des idoles. Au milieu du temple est un autel isolé, qui est communément très-orné, & sur lequel on place une ou plusieurs idoles d’une figure monstrueuse. On place devant elles un grand chandelier à plusieurs branches, où l’on allume des bougies odoriférantes ; le tout est ordinairement surmonté d’un dôme. Quelques-uns de ces temples sont d’une grandeur prodigieuse, & qui excede de beaucoup nos plus grandes églises d’Europe. A côté des tiras l’on voit ordinairement des édifices somptueux, destinés à la demeure des bonzes ou des prêtres, qui ont toujours eu soin de choisir des emplacemens agréables.