L’Encyclopédie/1re édition/TORE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  TORDYLIUM
TORETAE  ►

TORE, s. m. (Archit.) grosse moulure ronde, servant aux bases des colonnes. Ce mot vient du grec toros, un cable, dont il a la ressemblance. On le nomme aussi tondin, boudin, gros bâton & bosel.

Torre corrompu. Tore dont le contour est semblable à un demi-cœur. Les Maçons & les Menuisiers nomment cette mesure brayette ou brague de Suisse.

Tore inférieur. C’est le plus gros tore d’une base attique ou corinthienne ; & tore supérieur, le plus petit.

On embellit souvent le tore de feuillages entortillés, parsemés de spheres planes, de roses, d’œufs de serpens, &c. sa saillie est égale à la moitié de sa hauteur. (D. J.)