L’Encyclopédie/1re édition/TORSE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
TORSER  ►

TORSE, adj. (Architect.) ce mot se dit des colonnes dont le fût est contourné en vis, ou à moitié creux, & à moitié rebondi, suivant une ligne qui rampe le long de la colonne en forme d’hélice. Le baldaquin du Val-de-grace est soutenu par de belles colonnes torses. On appelle colonne torse cannelée, celles dont les cannelures suivent le contour de son fût en ligne spirale dans toute sa longueur. Colonne torse rudentée, celle dont le fût est couvert de rudentes en maniere de cables menus & gros, qui tournent en vis. Colonne torse ornée, celle qui étant cannelée par le tiers d’en-bas, a sur le reste de son fût des branchages & autres ornemens. Colonne torse évidée, celle qui est faite de deux ou trois tiges grêles, tortillées ensemble, de maniere qu’elles laissent un vuide au milieu. Daviler. (D. J.)

Torse, (Sculpture.) ou tronc d’une figure, de l’italien torso, qui signifie tronqué. C’est un corps sans tête, sans bras, sans jambes, tel qu’est ce beau torse de marbre qui est au Vatican, & que quelques-uns croyent être le reste d’une figure d’Hercule, & un des plus savans ouvrages de l’antiquité.