L’Encyclopédie/1re édition/TRIAIRE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  TRIAGE
TRIANGLE  ►

TRIAIRE, s. m. (Art militaire des Romains.) les triaires, triarii, étoient de vieilles troupes romaines mises sur les dernieres lignes, & qui ne combattoient que lorsque les premieres lignes étoient rompues. Denis d’Halicarnasse en décrivant l’attaque d’un camp romain par les Volsques, & la défense vigoureuse d’un reste infortuné de l’armée romaine, dit qu’après les cavaliers qui combattoient alors à pié, parce que le terrein ne leur permettoit pas de se servir de leurs chevaux, on vit marcher ceux que l’on appelloit triarii, c’est-à-dire les plus vieux soldats à qui l’on confie ordinairement la garde du camp, pendant que l’autre partie de l’armée est aux prises avec l’ennemi. Pour eux, ajoute l’auteur, ils ne combattent qu’à la derniere extrémité, & lorsqu’il n’y a plus d’autre ressource.

Tite-Live, dans la guerre des Latins, après avoir dit que ce peuple avoit comme les Romains tout hormis le cœur & l’inclination, même langue, mêmes armes, même discipline, même ordre de bataille, ajoute : « Leur premiere ligne étoit composée de jeunes gens en qui l’on voyoit briller également & le feu de l’age, & l’ardeur de la gloire ; la seconde d’hommes faits, qu’on appelloit principes, & la troisieme de soldats vétérans appellés triarii ». (D. J.)