L’Encyclopédie/1re édition/VENDU-MEESTER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  VENDUM

VENDU-MEESTER, s. m. (Comm.) qu’on nomme aussi asflager ; c’est à Amsterdam un commissaire établi par les bourguemestres pour présider aux ventes qui se font au bassin, c’est-à-dire aux ventes publiques, soit volontaires, soit forcées.

Le jour fixé pour la vente & dans le lieu marqué pour la faire, le vendu-meester se place sur une espece de bureau, ayant à ses côtés les courtiers du vendeur, & devant lui une table avec un bassin de cuivre pour frapper dessus lorsqu’il veut imposer silence, ou adjuger les lots aux derniers enchérisseurs. Les courtiers sont chargés de ce qu’on appelle les plokpenins ou deniers-à-dieu, que le vendeur doit donner à l’acheteur. Voyez Plokpenin.

Le vendu-meester commence par lire le placard qui contient la liste des lots de marchandises & les conditions auxquelles on veut les vendre, ensuite il propose chaque lot suivant son numero ; & lorsqu’après diverses encheres il s’apperçoit que personne n’enchérit plus, il frappe un coup sur le bassin pour adjuger le lot au dernier enchérisseur, & jette dans la cour par une espece de tuyau de bois un plokpenin, qui est ramassé par un domestique destiné à cet usage, qui le porte à l’acheteur auquel la partie a été adjugée, & dont il reçoit deux sols pour sa peine. Dès le lendemain les marchandises sont délivrées aux acheteurs du nom desquelles, aussi-bien que des lots & du prix des marchandises, le vendu-meester & les courtiers conservent une note, à laquelle les marchands peuvent avoir recours pour voir s’ils n’ont point été trompés par leurs commissionnaires. Dictionnaire de commerce.