L’Encyclopédie/1re édition/VERDEUR, VERDURE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

VERDEUR, VERDURE, (Gram. franç.) verdeur signifie proprement la seve qui est dans les plantes, & l’âprete des fruits qui ne sont pas dans leur maturité.

On dit du vin fait de raisins qui n’étoient pas bien mûrs, qu’il a de la verdeur ; pour verdure, il signifie d’ordinaire la couleur verte des plantes ; la verdure des près ; la verdure des feuilles. Ce mot se prend aussi pour les plantes & les herbes mêmes ; se coucher sur la verdure ; joncher les rues de verdure ; des ouvrages de verdure.

On appelle encore verdure une tapisserie de paysages où le verd domine, & qui représente principalement des arbres ; voila une charmante verdure.

Les jardiniers appellent verdures, les plantes dont la bonté & l’usage consistent dans la feuille, comme l’oseille, le persil, &c.

Verdeur se dit au figuré de la vigueur de la jeunesse. On voït quelques vieillards qui ont encore de la verdeur. (D. J.)