L’Encyclopédie/1re édition/VESPER

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  VESPASIAE
VESPERIE  ►

VESPER, s. m. (Littérat.) l’étoile de Vénus au point du jour, est appellée eous & lucifer, étoile du matin ; le soir elle change de nom, & prend celui de vesper, noctifer, étoile du soir ; c’est pour cela que Catulle appelle l’étoile du matin vesper mueato nomine, l’étoile du soir qui a changé de nom.

Nocte latent fures, quos idem sæpe revertens,
Vespere, mutato comprendis nomine eosdem.

« Les voleurs se cachent pendant la nuit, & souvent l’étoile du soir qui a changée de nom, les surprend le matin. »

On a blamé Horace d’avoir employé en commun ; ode jx. l. II. le mot vesper, pour signifier l’étoile qui paroît la premiere au coucher du soleil, & qui disparoît la derniere à son lever. Il est vrai que nous venons de dire qu’elle ne s’appelle proprement vesper, que le soir ; & que le matin elle prend le nom d’eous ou de lucifer ; mais est-il raisonnable de vouloir assujettir les poëtes à ces précisions ? Ont-ils toujours tellement distingué les différens noms qui conviennent à la sœur d’Apollon, selon ses différentes fonctions, qu’ils n’ayent jamais pris l’un pour l’autre ? N’ont-ils jamais confondu ceux d’Apollon lui-même, ceux de Junon, & des autres divinités qui avoient plusieurs semblables dénominations ? C’est une liberté dont les poëtes sont en possession de tout tems, & qui suffit pour justifier Horace en particulier, soit dans cette occasion, soit dans toute autre pareille. (D. J.)