L’Encyclopédie/1re édition/VICTIMAIRE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  VICOVARO
VICTIME  ►

VICTIMAIRE, s. m. (Hist. anc.) c’étoit chez les anciens un ministre ou serviteur des prêtres, un bas officier des sacrifices dont la fonction d’amener & de délier les victimes, de préparer l’eau, le couteau, les gâteaux & toutes les autres choses nécessaires pour les sacrifices.

C’étoit aussi à eux qu’il appartenoit de terrasser, d’assommer ou d’égorger les victimes ; pour cet effet ils se plaçoient auprès de l’autel, nuds jusqu’à la ceinture, & n’ayant sur la tête qu’une couronne de laurier. Ils tenoient une hache sur l’épaule ou un couteau à la main, & demandoient au sacrificateur s’il étoit tems de frapper la victime, en disant, agone ? frapperai-je. C’est de là qu’on les a appellés agones, cultellarii ou cultrarii. Quand le prêtre leur avoit donné le signal, ils tuoient la victime, ou en l’assommant avec le dos de leur hache, ou en lui plongeant le couteau dans la gorge ; ensuite ils la dépouilloient, & après l’avoir lavée & parsemée de fleurs, ils la mettoient sur l’autel : ils avoient pour eux la portion mise en réserve pour les dieux, dont ils faisoient leur profit, l’exposant publiquement en vente à quiconque vouloit l’acheter. Ce sont ces viandes offertes aux idoles dont il est parlé dans les épîtres de S. Paul sous le nom d’Idolothyta, & qu’il étoit défendu aux chrétiens de manger. Voyez Sacrifices.