L’Encyclopédie/1re édition/VOCATES

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  VOCAL
VOCATIF  ►

VOCATES, (Géog. anc.) peuples de la Gaule aquitanique. César, Bel. Gal. l. III. qui parle de ces peuples, les met au nombre de ceux qui furent subjugués par Crassus. On ne s’accorde pas sur le nom moderne du pays qu’ils habitoient : les plus sages disent qu’ils ignorent sa situation, qui n’a point été déterminée par les anciens. Scaliger, notit. gal. moins modeste, a d’abord soupçonné que les Vocates étoient les mêmes que les Boates, aujourd’hui Buchs, dit-il ; & comme un simple soupçon ne décidoit pas assez à sa fantaisie, il n’a point craint d’avancer que son sentiment étoit certain, quod omninò certum est : mais ce qui étoit certain pour lui, est regardé comme très faux par les meilleurs critiques.

Un curé dans l’histoire de Boucou en Sauveterre, né à Nébouzan, comté de Comminges, estime que les Vocates de César, sont ceux de Boucou, & apparemment la seule ressemblance des noms l’a déterminé à embrasser cette idée. Il pouvoit néanmoins se fonder sur quelque chose de plus, & dire que par les passages de César, où il est parlé des Vocates, il semble qu’ils fussent à-peu-près limitrophes de ce que nous appellons à présent Languedoc. En ce cas, les Vocates pourroient être les Commingeois, nom que le seul lieu de Boucou nous auroit conservé. Ce qu’il y a de certain, c’est que le nom de Convenæ n’étoit point connu du tems de César, & qu’il ne le fut que sous Auguste, qui donna aux habitans le droit de Latium. (D. J.)