L’Encyclopédie/1re édition/VOCATION

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
◄  VOCATIF
VOCEM  ►

VOCATION, s. f. en terme de Théologie ; grace ou faveur que Dieu fait quand il appelle quelqu’un à lui, & le tire de la voie de perdition pour le mettre dans celle du salut.

Dans ce sens-là nous disons, la vocation des juifs, la vocation des gentils.

Il y a deux sortes de vocations, l’une extérieure & l’autre intérieure : la premiere consiste dans une simple & nue proposition d’objets qui se fait à notre volonté : la seconde est celle qui rend la premiere efficace en disposant nos facultés à recevoir ou embrasser ces objets.

Vocation se dit aussi d’une destination à un état, ou à une profession. C’est un principe que personne ne doit embrasser l’état ecclésiastique ni monastique sans une vocation particuliere. Voyez Ordres, Ordination, &c.

Les catholiques soutiennent que la vocation des pasteurs ou théologiens réformés est nulle & invalide ; & parmi les Anglois-mêmes, quelques-uns prétendent qu’une succession qui n’ait point été interrompue est nécessaire pour la validité de la vocation des prêtres. Voyez Ordination.