L’Enfant et l’Étoile

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
PoésiesBibliothèque-CharpentierTome second (p. 223-224).


L’Enfant et l’étoile

 
Un astre luit au ciel et dans l’eau se reflète.

Un homme qui passait dit à l’enfant-poète :
« Toi qui rêves avec des roses dans les mains
Et qui chantes, docile au hasard des chemins,
Tes vains bonheurs et ta chimérique souffrance,
Dis, entre nous et toi quelle est la différence ?


— Voici, répond l’enfant. Levez la tête un peu ;
Voyez-vous cette étoile, au lointain du soir bleu ?

— Sans doute !
                          — Fermez l’œil. La voyez-vous, l’étoile ?
— Non certe. »

                            Alors l’enfant pour qui tout se dévoile
Dit en baissant son front doucement soucieux :
« Moi, je la vois encor quand j’ai fermé les yeux. »