L’Entraide, un facteur de l’évolution/Note

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

NOTE DU TRADUCTEUR


Quand, sur le conseil d’Élisée Reclus, l’auteur nous proposa le titre de « l’Entr’aide », le mot nous surprit tout d’abord. À la réflexion il nous plut davantage. Le terme est bien formé et exprime l’idée développée dans ce volume. La loi de la nature dont traite le présent ouvrage n’avait pas encore été formulée aussi nettement. C’est un point de vue nouveau de la théorie darwinienne ; il n’était pas inutile de trouver un vocable clair et significatif.

L. B.